Trans, cyborgs, avatars et gaming postcolonial // le 21 mars 2018 à 19h // Paris

rencontre

Afrocyberféminismes #2

https://gaite-lyrique.net/afrocyberfeminismes-2

afrocyberfeminismes

 

Cette séance aborde la question des corps technologisés, de la représentation online et dans les mondes virtuels et de la réappropriation du jeu vidéo pour proposer des contre-récits ou des gameplays alternatifs.

Conférences

Elsa Dorlin [FR] est professeure de philosophie politique et sociale à l’Université Paris 8. Elle a dirigé Black Feminism : anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000 et est co-autrice de Penser avec Donna Haraway. Elle lie la figure ironique du cyborg, détournée par Donna Haraway, au Black feminism.

Mehdi Derfoufi [FR] est chercheur, critique de cinéma, enseignant en études cinématographiques et game studies. Il travaille actuellement sur un ouvrage consacré au gaming postcolonial et fera découvrir une liste de jeux non-occidentaux.

Performance

Ana Pi [BR] artiste, danseuse contemporaine et chorégraphe brésilienne, chercheuse en danses urbaines. Sa performance NOIRBLUE (extrait de matière) s’inspire de son solo qui crée une navigation atlantique entre deux couleurs, la couleur noire de la peau et le pigment bleu outremer.

retornar revenir

retornar <> revenir,
mais um exercício para essa criação (azul) em deslocamento.
Ontem em Paris, ao som da super 8 de Indira Dominici, dancei aqueles gestos trazidos de África, das 9 cidades percorridas em junho e julho desse ano. Dentro do meu tênis ainda tem areia da Mauritânia, percebi. Coberta pelo meu tecido eu pude ver mil rostos. Nas ruas desertas desta cidade atual eu dancei gestos daquele pertencimento, no vazio deste espaço tudo era abundância dentro do meu movimento, me bastava só fechar os olhos e todo mundo estava ali comigo.

O filme da Indira virá no futuro, o tempo da super 8 é outro.

Image183

IMG_0006

Indira Dominici / técnica polaroid

 

B.R.U – écho, dérive, écriture

ana pi danse bru 1ana pi danse bru 2ana pi danse bru 4ana pi danse bru 3

À la Galerie Blanche / Paris.

B.R.U par Ana Pi,

accompagnée ce jour ci par des chants des baleines, les tableaux de Eloi Derôme, Augustin Doublet, Lea Simone Allegria et Damien Rondeau.

OUT OF THE BLUE

ana pi danse bru

GALERIE BLANCHE
Vernissage le 11 mai à partir de 18 heures

Deux peintres, un plasticien, une danseuse, un vidéaste et un chercheur en bioluminescence plongent dans le bleu entre ciel et terre.
Quelles sont les limites du bleu
Quelles sont ses origines ?
L’exposition collectionne des cartes de pays inexistants, des constellations figées dans leurs ébats, des petites culottes, des mythes, des dessins, des vidéos, et des chants de baleines. Le bleu se changera aussi en mouvement, et deviendra danse. Sans dessus, sans dessous.

Avec les artistes

Eloi Derôme : www.eloiderome.com
Augustin Doublet : www.augustindoublet.com
Lea Simone Allegria : www.leasimoneallegria.com
Damien Rondeau : www.damienrondeau.fr

Jérémie Bruguidou : www.lesplansdupellican.com
Mohamed Megdoul : www.mohamedmegdoul.com

B.R.U – écho, dérive, écriture : une danse par Ana Pi
www.anazpi.com

L’exposition voyagera à New York – vernissage le 10 juin
School House, Bushwick, Brooklyn – informations à venir.

 

NTÉFI – sortie de chantier

NTÉFI
duo dansé par deux percussions
Cette création place le tambour sur cadre, une des formes les plus archaïques de percussion, au centre du jeu chorégraphique. Deux femmes donnent corps aux héroïnes, déesses, sages-femmes, gitanes errantes et enfants qui l’ont accompagné à travers époques et territoires. Ses multiples sonorités qui cadencent les migrations, créent la fête ou apportent la guérison, rythment leurs déplacements intimes et convoquent leurs mémoires.
Ana Pi et Fanny Vignals
 
 
© Jonathan Marçot
PREMIÈRE SORTIE DE CHANTIER EN FRANCE
durée 20 minutes
Jeudi, 26 novembre, 15h & 19h30.
Spectacles Sauvages
210, rue de Belleville
75020 – Paris
Réservations: 09 67 32 55 93
Tarif unique 5€
(pour les 4 pièces jouées)
Conception et interprétation: Ana Pi et Fanny Vignals
Regard dramaturgique: Maxime Fleuriot
============================================