201204241435091

en avril j’ai colaboré avec l’artiste chorégraphe et bon copin Boris Hennion, j’ecriverai bientôt plus sur ce travail…

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Du 16 au 29 avril, nous accueillons en résidence au Volapük, Boris Hennion, pour son prochain projet de création :

“TRANS”

“Nous avons tous besoin de danse et de rupture, de silence et d’absence, d’une retraite qui peut prendre la forme d’une maladie, nous avons tous besoin d’une échappée soudaine, d’un bain frais, de jouissance sans lendemain, d’une vie sans engagement ni promesse, de désordre, de vacances sans commencement ni fin. (…) Dans tous les mondes, sortir de chez soi égaré en courant, partir, errer, divaguer, désigne l’appel de la transe.” Catherine Clément (L’appel de la transe, 2011).

————————–—-

TRANS

Il y est question de transe, évidemment, mais au sens large, et donc de transformation, de transgenre, de transfiguration, de transgression… C’est à dire de transition.
La recherche part donc des usages et significations de ce simple préfixe présent dans une multitude de termes de notre langue et de nombreuses autres… Avec l’intention de travailler pour cette première étape à la “mise en corps” de danses de transes religieuses observées au Brésil (candomblé), au Mexique (chamanisme), en Turquie (derviches) et au Maroc (gnawis), et d’autres passerelles spirituelles corporalisées.

La pièce ne se veut ni “tribale” ni mystique… L’objectif est de (con)textualiser ces états corporels aux situations sociales, politiques, économiques et idéologiques que nous vivons et traversons. Et de les associer aux « transes » recherchées et subies au sein de nos sociétés à travers le sport, le consumérisme, les addictions, le sentiment amoureux, le conflit, la quête du pouvoir, la musique…

————————–—-

Boris Hennion

Boris Hennion se forme en danse contemporaine et en chorégraphie dans les écoles d’Angel Vianna (Rio de Janeiro) et de Mathilde Monnier (Ex.e.r.ce 09/10, CCN de Montpellier). Outre ses propres recherches et créations, il danse et performe pour les compagnies Voie E (Emmanuelle Santos – Toulouse) et Groupe En Fonction (Arnaud Pirault – Tours), et travaille en tant que dramaturge et créateur sonore pour la performeuse et chorégraphe ivoirienne Nadia Beugré. Il est par ailleurs directeur du pôle “Arts Scéniques et Audiovisuels” du lycée alternatif Scholae, à St Hippolyte du Fort, dans le Gard (www.scholasa.blogspot.com).
 

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Foto do Google

Você está comentando utilizando sua conta Google. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s